Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/10/2013

Saint Sébastien, Coluche et Courmes ! Publication n° 4

 

Alfred Courmes a peint plusieurs tableaux avec pour thème saint Sébastien. Dans l'article précédent vous en avez découvert deux, dont celui acquis par le Centre Georges Pompidou en 1984. Saint Sébastien est un prétexte pour peindre le nu masculin dans la tradition des artistes depuis la Renaissance.

En voilà quelques autres, dont celui acheté par Coluche. (en bas de page, "45% de B.A.", 1961)

34 Saint Sébastien aux fléchettes hui1934263.jpg

"Saint Sébastien aux fléchettes", 1934 (65 x 54 cm) Coll. part. © adagp

 

 

 

35 Saint Sébastien et la Sainte Famille hui1935100.jpg

24.jpg

 

 

 

 

 

 

   


"Saint Sébastien et la Sainte Famille"

(esquisse) © adagp


 


"Saint Sébastien et la Sainte Famille", 1934

(46 x 38 cm), Coll. part.  © adagp


Un peu "d'histoire":


st de dos logo.jpgSébastien serait né au IIIe siècle à Milan et mort à Rome, martyrisé en 288. Il aurait été soldat et commandant de la garde prétorienne sous l’Empereur Dioclétien. Malgré sa charge il reste fervent chrétien et soutient le courage 
de saint Marc et de saint Marcellin qui étaient alors en prison. Se sentant trahi, l’empereur Dioclétien condamne Sébastien à la sagitation. Il est transpercé par les flèches de ses soldats, qui appréciant leur commandant, n'auraient pas visé le coeur. Malgré ses blessures, il reste en vie, soigné par Sainte Irène, la veuve du martyre Castullus.  Plus tard, il défiera encore l’Empereur, qu’il accuse de cruauté envers les chrétiens. L’empereur Dioclétien  le condamne alors,  à être flagellé et assommé dans le cirque, son corps est ensuite jeté dans la Cloaca Maxima ce qui rend impossible tous rites funéraires. C’est en rêve que saint Sébastien indique à sainte Lucine l’emplacement de sa dépouille afin qu’elle puisse être ensevelie selon les rites religieux chrétiens dans la Via Appia, aux côtés des apôtres.

 

3299891319.png

«...Quant au saint Sébastien (détail) qui figure sur un modèle de boite de Camembert, l'idée m'en est venue parce qu'un jour, avant de peindre, j'ai eu en main une belle boîte de ce fromage qui me donnait l'esquisse d'un paysage bien agencé, encadré dans un cercle dont l'accord des couleurs, violet-rouge, était très réussi. Je me suis dit: voilà pour le martyre de mon saint Sébastien un décor tout trouvé. Dans la tradition, ces sont de vieilles femmes qui portent secours au Saint martyr. Dans mon tableau, c'est la petite fille du chocolat Menier *(détail) qui apaise le martyrisé d'une main très secourable ». (* Courmes et la publicité feront l'objet d'un article complet).


61 45 % de B.A. hui196139.jpg

"45% de B.A.", 1961 (162 x 130 cm) Coll. part. © adagp


« Ce tableau a été acheté par Coluche à la période où il est devenu extrêmement célèbre dansmichelmarius.jpg les années 1976/77. Coluche a été en contact avec le directeur de la Galerie Trigano auquel il voulait acheter des oeuvres hyper-réalistes de SchlosserErro… Une fois dans la galerie, il a vu ce tableau d'Alfred Courmes, "45% de BA" dit "Saint Sébastien" et il l'a immédiatement désiré. Le tableau fut accroché dans la grande salle de jeux de la maison où se passaient toutes les fêtes et réceptions, et beaucoup de célébrités de cette époque ont pu l'admirer. Coluche en était très fier, d'autant que cette toile plaisait énormément, et que certains amis plus versés dans l'art lui indiquaient combien la facture de cette toile était classique (détail), bien composée et pittoresque. Cette oeuvre depuis n'a jamais quitté la famille ». 
Propos de Véronique Colucci, toujours très fidèle amie d'Alfred Courmes, 2013. 

 

 


61 Projet du saint-Sébastien et le rond de fromage min196138.jpg

Projet pour "45%  de B.A.", 1961. © adagp



Le prochain article vous fera découvrir des portraits de femmes peints dans les années 1920-1930.

25 Reine Courmes min1925221.jpg

"Reine Courmes", 1925.



 Alfred Courmes est au musée d'Orsay, à Paris, du 24/09/13 au 02/01/14

dans le cadre de l'exposition "Masculin / Masculin".

 

(2 œuvres exposées: "Ex-voto à saint Sébastien" et "Saint Sébastien à l'écluse".



En savoir plus:


Sur saint Sébastien:"Saint Sébastien, le pouvoir de l'image".


"45 % de B.A." a été exposé:


- 1961, Salon de mai, du 7 au 28 mai, Paris, juin, juillet, Amsterdam .

- 1965, « Le surréalisme et l’art fantastique », 8ème Biennale de Sao Paulo, Brésil.

- 1972, «  Douze ans d’art contemporain en France » (Exposition Pompidou), du 16 mai au 18 septembre, Galeries nationales du Grand Palais, Paris.

- 1977, Galerie Jean Briance, d’octobre à novembre, Paris.

- 1978, Galerie Jean Briance, de mai à juillet, Paris.

- 1989, Rétrospective, musée "la Piscine", du 29 avril au 11 juin (prolongation jusqu'au 25 juin), Roubaix. .

- 1989, Rétrospective, musée Sainte-Croix, du 3 juillet au 4 septembre, Poitiers. 

- 1989, Rétrospective, Centre Georges Pompidou,  du 12 septembre au 22 octobre (interruption le 5 octobre à cause d’une grève du personnel du musée), Paris. 

- 1989, Rétrospective, musée de l'Hospice Saint-Roch, du 21 octobre au 17 décembre, Issoudun. 

- 2009/2010, "Voyous, voyants, voyeurs", Autour de Clovis Trouille (1889-1975), musée d'Art et d'Histoire Louis-Senlecq, du 28 novembre au 7 mars,  L'Isle-Adam. 

 

"45 % de B.A." a été reproduit:


- Jean-Marc Campagne, Alfred COURMES, Prospecteur de mirages entre ciel et chair, Photographies de Robert Doisneau, Jacqueline Hyde, Marc Vaux. Eric Losfeld Editeur, 1973, p. 88.

Saint Sébastien dans l’histoire de l’art depuis le XV° siècle, Préface de François Le Targat, Jacques Damase éditeur, 1979, p.169.

- Vitalie Andriveau – Gilles Bernard, Alfred COURMES , Préface de Michel Onfray, le cherche midi, 2003, p.126-127. Quelques exemplaires disponibles à la librairie du musée d'Orsay.


Sur l'exposition "Masculin / Masculin":


- "Masculin / Masculin. L'homme nu dans l'art de 1800 à nos jours", sous la direction de Guy Cogeval, catalogue de l'exposition, coédition musée d'Orsay, Éditions Flammarion, 2013.

Philippe Comar, L'homme nu, Découvertes Gallimard, Hors-série, 2013, (notice du livre).


Commentaires

Je me souviens l'avoir vu peindre le tableau dans la pièce du bas donnant sur la rue des Ecluses et également d'avoir été au Salon de Mai avec Edouard,c'était sans doute la première fois que je me rendais a une exposition de peinture,en tout cas les 45% de BA de la bonne peinture française avait fait beaucoup jaser.

Écrit par : taillardat | 30/10/2013

Bien sur, peint rappelons le, en 1961, très précurseur et irrévérencieux ! Un très bon tableau de Courmes.

Écrit par : th | 30/10/2013

Les commentaires sont fermés.