Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/06/2014

Les sirènes d'Alfred. Publication n°20

 

 

 

 

 

Sirène

"Elle vous l'allumera", 1972, huile sur toile (114 x 146 cm) coll. part. ©adagp

 

 

 

portrait doisneau détourée 30px.png

"Un tableau se construit un peu come un carton de tapisserie, on a d'abord un sujet que l'on met, que l'on bâtit (je suis un ancien cubiste) et dans ce cadre-là, on introduit ce qu'on veut.

Moi, j'ai l'habitude de mettre au premier plan les personnages que je veux montrer. Il y a quelquefois des trous, par exemple sur les bandes, alors on habille au mieux du sujet.

L'inspiration, c'est la vie de tous les jours. On peut se servir de tout, à condition que cela concourt à faire de bons tableaux."

 

 

 

Sirène

"La sirène avec le loup noir", 1949, huile sur toile (114 x 146 cm) coll. part.©adagp

 

 

 

 

Sirène50 La sirène au masque noir aqu1950143.jpg

"La sirène avec le loup noir", 1944, gouache sur papier, coll. part .©adagp

"La sirène avec le loup noir", 1950, aquarelle sur papier, coll. part. ©adagp

 

Un peu de mythologie:

 

Une sirène (du grec ancien : Σειρήν / Seirến, du latin : Siren) est une créature mythologique hybride : mi-femme et mi-oiseau (tradition antique gréco-romaine) ou mi-femme et mi-poisson (tradition médiévale scandinave).

Selon la tradition homérique, les sirènes sont des divinités de la mer qui séjournent à l’entrée du détroit de Messine en Sicile. Musiciennes dotées d’un talent exceptionnel, elles séduisaient les navigateurs qui, attirés par les accents magiques de leur chant, de leurs lyres et flûtes perdaient le sens de l’orientation, fracassant leurs bateaux sur les récifs où ils étaient dévorés par ces enchanteresses. Elles sont décrites au chant XII de l’Odyssée comme couchées dans l’herbe au bord du rivage entourées par les « amas d’ossements et les chairs desséchées des hommes qu’elles ont fait périr ».

Ulysse et ses compagnons parvinrent à résister à leur pouvoir de séduction. Après avoir été mis en garde par Circé, Ulysse fit en effet couler de la cire dans les oreilles de ses marins pour qu’ils ne puissent pas entendre les sirènes tandis que lui-même se faisait attacher au mât du navire, et quand il demandait à ses marins de le détacher ils devaient serrer les liens encore plus fort. Ainsi Ulysse put écouter leur chant sans se précipiter vers elles malgré la tentation. Suite à cela, les sirènes se seraient suicidées de dépit en se jetant dans la mer du haut de leur rocher.

Extrait de l'article de Wikipédia sur les sirènes

 

Vous pouvez aussi lire cet autre article consacré aux sirènes: Lien vers l'article

 

 

En attendant les "sirènes des radeaux" dans le prochain article, vous trouverez quelques variations des "sirènes d'Alfred" dans la suite de cette publication.

 

 

 

63 La petite chute d'Icare avec une sirène hui1963388.jpg48 Quai de Valmy hui194883.jpg

 

"Le quai de Valmy", 1948, huile sur toile, col. part. ©adagp

"La chute d'Icare" ou "La petite chute d'Icare avec une sirène", 1963, huile sur toile (33 x 55 cm) coll. part. ©adagp

 

63 Jeune garçon avec les sirènes sur la plage aqu1963137.jpg74 Paysage de l'avenue Secrétan hui1974100.jpg

"Jeune garçon avec les sirènes sur la plage", 1963, aquarelle sur papier, coll. part. ©adagp

 

"Paysage de l'avenue Secrétan", 1974, huile sur toile, coll. part.©adagp

 

 

 

 

72 Sirène (visage) min1972460.jpg

 "Sirène" 1972, mine de plomb sur papier, coll. part. ©adagp

 

 

 En savoir plus:

 

"La petite chute d'Icare avec une sirène", 1963, a été exposée:

 1979, Rétrospective, musée de Peinture, du 16 mai au 20 août, Grenoble.

 

Les commentaires sont fermés.