Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/04/2014

Ostende, 1927-1929, partie 1. Publication n°16

 

portrait doisneau détourée 30px.png

"Aux vacances 1927, avec ma jeune épouse, nous décidâmes de déménager l'atelier de l'avenue du Maine et d'aller nous installer à Westende. Là, j'y ai vécu un an et demi à peindre."

 

29 L'homme bléssé  hui192957.jpg

 "L'homme blessé", 1929, huile sur toile ( 60 x 73 cm), coll. part. ©adagp

 

 

Un peu d'histoire:

saint sébast.jpg

Parabole du bon Samaritain (Luc 10.25-37) 

25 Un professeur de la loi se leva et dit à Jésus pour le mettre à l'épreuve: «Maître, que dois-je faire pour hériter de la vie éternelle?»
26 Jésus lui dit: «Qu'est-il écrit dans la loi? Qu'y lis-tu?»
27 Il répondit: «Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de toute ta pensée, et ton prochain comme toi-même.»
28 «Tu as bien répondu, lui dit Jésus. Fais cela et tu vivras.» 
29 Mais lui, voulant se justifier, dit à Jésus: «Et qui est mon prochain?» 
30 Jésus reprit la parole et dit: «Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho. Il tomba entre les mains de brigands qui le dépouillèrent, le rouèrent de coups et s'en allèrent en le laissant à moitié mort.
31 Un prêtre (détail) qui, par hasard, descendait par le même chemin vit cet homme et passa à distance.
32 De même aussi un Lévite arriva à cet endroit; il le vit et passa à distance.
33 Mais un Samaritain qui voyageait arriva près de lui et fut rempli de compassion lorsqu'il le vit.
34 Il s'approcha et banda ses plaies en y versant de l'huile et du vin; puis il le mit sur sa propre monture, le conduisit dans une auberge et prit soin de lui.
35 Le lendemain, [à son départ,] il sortit deux pièces d'argent, les donna à l'aubergiste et dit: 'Prends soin de lui, et ce que tu dépenseras en plus, je te le rendrai à mon retour.'
36 Lequel de ces trois te semble avoir été le prochain de celui qui était tombé au milieu des brigands?» 
37 «C'est celui qui a agi avec bonté envers lui», répondit le professeur de la loi. Jésus lui dit [donc]: «Va agir de la même manière, toi aussi.»
 
 
 
 
 

 

27 La marchande  de fruits hui192769.jpg27 La marchande de légumes (2) min1927233.jpg

 

"La marchande de légumes", 1927, huile sur toile (100 x 80 cm), coll.part.©adagp

 

portrait doisneau détourée 30px.png

"J'allais souvent à Ostende qui se trouve à un quart d'heure de tramway. Je participais à la réalisation d'un gros ouvrage sur la ville d'Ostende. Certains de mes tableaux et dessins furent reproduits dans ce volumineux album et j'y publiais un article sous le pseudonyme de Henri de Bormes. Ma qualité de collaborateur de ce livre me permit d'entrer en contact avec les peintres de la région."

 

La vie artistique est très riche à cette époque à Ostende, de nombreux peintres s'y côtoient. James Ensor, Léon Spillaert, Constant Permeke, Félix Labisse. Vous découvrirez dans la prochaine publication des œuvres de ces peintres, notamment de Felix Labisse qui est resté très lié à Alfred Courmes jusqu'à sa mort en 1980.

 

 

 

29 Du vélo, elle en veut hui192958.jpg29 Du vélo , elle en veut enc1929428.jpg

 

"Du vélo... Elle en veut", 1929, huile sur bois (55 x 45 cm), coll. part©adagp

 

portrait doisneau détourée 30px.png

"J'ai beaucoup peint durant ma période ostendaise. J'ai exposé au Kursaal d'Ostende, à la Société Littéraire, à la galerie Giraud de Bruxelles, à La Boussole à Anvers avec Labisse. Dans le même temps j'envoyais des tableaux à Paris aux Salons des Indépendants et aux Tuileries. À l'un de ces salons, j'ai vendu deux toiles: "La ferme flamande" et "La marchande de légumes" [...] Mais les ventes étaient plutôt rares..."

 

Extrait d'un article de l'époque écrit par Georges Marlier, suite à l'exposition à La Boussole à Anvers:

" Il n'est sans doute pas de plus vive satisfaction pour le critique que de pouvoir signaler à ses lecteurs un artiste jeune, dont le nom est encore mal connu, mais qu'il croit être appelé à un bel avenir (...)"

 Lien vers l'article entier.

 

28 La ferme flamande hui192870.jpg28 La ferme flamande min1928229.jpg

 

"La ferme flamande", 1928, huile sur toile ( 91 x 73 cm), coll. part©adagp

 

 

 

28 La cariole du boucher min1928418.jpg28 Cheval présenté au concours min1928415.jpg28 Le ramasseur de pommes de terre min1928242.jpg

 

 

 

"Cheval au concours", 1928, mine de plomb (22 x 16 cm), coll. part. ©adagp

"Le ramasseur de pommes de terre", 1928, encre sur calque, coll. part. ©adagp

"La carriole du boucher", 1928, mine de plomb (24 x 34 cm), coll. part. ©adagp

 

portrait doisneau détourée 30px.png

"J'admets sans complexe avoir amélioré mes connaissances au Louvre et puis dans tous les musées en Belgique et en Hollande. À Bruxelles, la découverte des Primitifs fut déterminante dans ma carrière. J'ai vu tout ce qu'il était possible de voir de Bosch, Brueghel, Cranach, Rubens, Jordaens.... Mon surréalisme, s'il en est, j'ai commencé par le décrypter dans la peinture du passé. C'est au lecteur de mon oeuvre d'en évaluer la présence et la portée." 

 

"Le monde de Courmes est aussi étrange que le monde de Dali, aussi naturel, mais il s'introduit tout entier dans des apparences scrupuleuses et vraisemblables, aussi scrupuleuses qu'elles le seraient dans la peinture la plus réaliste du XIXe siècle [...] ou même dans une photographie. C'est de cette apparente vérité photographique que surgit le sentiment étrange du contraste" Réné Huigue, La Porte Ouverte, 1945, dans " Du Surréalisme aujourd'hui".

 

 

En savoir plus: 

"L'homme blessé" de 1929 a été exposé:  

- 1977, Exposition particulière, Galerie Jean Briance, du 6 octobre au 12 novembre, Paris.

- 1979, Rétrospective, musée de Peinture, du 16 mai au 20 août, Grenoble.

- 1980, « Les chapeaux », Galerie Jean Briance, du 2 octobre au 15 novembre, Paris.

- 1980/1981, « Les Réalismes entre révolution et réaction. 1919-1939 », Centre Georges Pompidou, du 17 décembre au 20 avril, Paris. 

- 1989, Rétrospective, musée "La Piscine", du 29 avril au 11 juin .

- 1989, Rétrospective, musée Sainte-Croix, du 3 juillet au 4 septembre, Poitiers.

- 1989, Rétrospective, Centre Georges Pompidou, du 12 septembre au 22 octobre, Paris.

 

- 1997, « Realismo magico : Franz Roh y la pintura europea : 1917-1936 », IVAM Centre Julio Gonzalez, du 19 juin au 31 août, Valence, puis Fundacion Caja de Madrid, puis CAAM, Las Palmas, Espagne.

"L'homme blessé" de 1929 a été publié:  

Vitalie Andriveau – Gilles Bernard, Alfred COURMES, Préface de Michel Onfray, le cherche midi, 2003, p.58-59.

 

 

"La marchande de légumes" de 1927 a été exposée:

- 1928, Salon des Tuileries, Paris.

- 1989, Rétrospective, musée "La Piscine", du 29 avril au 11 juin, Roubaix.

- 1989, Rétrospective, musée Sainte-Croix, du 3 juillet au 4 septembre, Poitiers.

- 1989, Rétrospective, Centre Georges Pompidou, du 12 septembre au 22 octobre, Paris.

- 1998, « Réalistes des années 20 », Musée-Galerie de la Seita, 24 mars au 7 juin 1998, Paris. 

"La marchande de légumes" de 1927 a été publiée: 

 

- Jean-Marc Campagne, Alfred COURMES, Prospecteur de mirages entre ciel et chair, Photographies de Robert Doisneau, Jacqueline Hyde, Marc Vaux. Eric Losfeld Editeur, 1973, p. 13. 

- Vitalie Andriveau – Gilles Bernard, Alfred COURMES, Préface de Michel Onfray, le cherche midi, 2003,  p.44-45.

 

 

"Du vélo... Elle en veut" de 1929 a été exposé:

- 1991, Exposition particulière, Galerie Resche, novembre et décembre, Paris.

- 1998, « Réalistes des années 20 », Musée-Galerie de la Seita, 24 mars au 7 juin 1998, Paris.

"Du vélo... Elle en veut" de 1929 a été publié:

Vitalie Andriveau – Gilles Bernard, Alfred COURMES, Préface de Michel Onfray, le cherche midi, 2003, p.57.

 

 

"La ferme flamande" de 1928 a été exposée:  

- 1928, Salon des Tuileries, Paris.

- 1989, Rétrospective, musée "La Piscine", du 29 avril au 11 juin, Roubaix.

- 1989, Rétrospective, musée Sainte-Croix, du 3 juillet au 4 septembre, Poitiers.

- 1989, Rétrospective, Centre Georges Pompidou, du 12 septembre au 22 octobre, Paris. 

- 1998, « Réalistes des années 20 », Musée-Galerie de la Seita, 24 mars au 7 juin, Paris.

"La ferme flamande" de 1928 a été publiée: 

- Jean-Marc Campagne, Alfred COURMES, Prospecteur de mirages entre ciel et chair, Photographies de Robert Doisneau, Jacqueline Hyde, Marc Vaux. Eric Losfeld Editeur, 1973, p. 19 et 115. 

- Vitalie Andriveau – Gilles Bernard, Alfred COURMES, Préface de Michel Onfray, le cherche midi, 2003,  p.52-53.

 

Les commentaires sont fermés.