Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/02/2014

Œdipe et le Sphinx. Publication n°12

 

"L'ex-voto à saint Sébastien" de 1935 est reproduit dans le hors-série du Nouvel Observateur consacré à L'érotisme dans l'art (Hors-série n° 85 janvier-février 2014).

 

nouvel obs assemblé.jpg 

 

Le "Saint Sébastien à l'écluse Saint-Martin" de 1974 poursuit son chemin: il part à Mexico, au MUNAL, dans le cadre d'un prolongement de l'exposition "Masculin/Masculin".

 

-----------------------------------------------------------------------------------------

 

3299891319.png

"J'ai peint les sujets que j'avais envie de peindre sur le moment. Si j'ai un jour une idée de tableau, je la note dans un coin, puis je la reprends. J'y pense la nuit, au fur et à mesure de mes rêves, dans la rue au hasard de mes rencontres et puis quand l'idée s'est cristallisée dans ses formes, je me lance dans sa réalisation. Le sujet qui s'est imposé à moi ainsi m'amuse. Il confronte la civilisation judéo-chrétienne, la civilisation grecque, dont nous sommes tous tributaires, aux réalités de la vie quotidienne. De cette confrontation surgissent des ensembles et des rencontres qui me créent la nécessité d'en faire un tableau qui raconte une histoire."

 

 

3299891319.png"Œdipe et le Sphinx, c'est l'éternel dialogue de l'homme et de la femme.

 

59 Oedipe et le Sphinx hui195934 .jpg

 "Œdipe et le Sphinx", 1959, huile sur toile (131 x 92 cm), coll. part.  © adagp

 

Ce tableau a disparu, je n'en ai aucune trace, si vous avez une information à ce sujet, n'hésitez pas à me le faire savoir, Thierry Courmes, info@courmes.info

 

$T2eC16d,!ykE9s7ty!EiBRPGPvzMFw~~60_12.JPGLes deux personnages sont inspirés d'une affiche de la publicité "Colgate". Le Sphinx a le sourire qui fut longtemps populaire, de "dents blanches et haleine fraîche...".

 

3299891319.png

"Le personnage avec une canne derrière Oedipe, je l'ai mis pour les moeurs, les moeurs bourgeoises . Pour faire l'ambiance, il faut bien respecter un peu la peinture d'histoire, j'ai ajouté sur mon beau canal Saint-Martin, un petit temple grec . Mais vous pouvez toujours le chercher, il n'existe pas.

 

 

couve campagne.jpg"...L'apparente musculature dOœdipe et l'impressionnante poitrine du Sphinx ailé de Courmes, leur expression, indiquent assez bien que toute métaphysique est exclue de ce flirt charnel, pratiqué sur un socle dominant le canal Saint-Martin..." Jean-MarcCampagne, Alfred Courmes, Eric Losfeld, Editeur, 1972.

 

 

 

45 Oedipe et le Sphinx hui1945336.jpg

"Œdipe et le Sphinx"1945, huile sur toile (92 x 73 cm), coll. part.  © adagp

 

3299891319.png

"Comment a été le contact ? 

Le type est un peu par-derrière, d'autres fois il a été par-devant. On ne peut pas toujours faire l'amour sur une escarpolette. Il vaut mieux quelques fois faire l'amour et étendre ses pattes."

 

Escarpolette, définition:

  • Balançoire constituée d'un siège ou d'une planchette que l'on suspend par les cordes.
  • Échafaudage volant de peintre, constitué par un siège pouvant être déplacé verticalement par l'utilisateur lui-même.

 

 

Un peu d'histoire: 

Œdipe, dans la mythologie grecque, roi de Thèbes, fils de Laïos et de Jocaste, roi et reine de Thèbes.

Jocaste attend un enfant. Laïos, son mari consulte l'oracle qui prédit que ce fils le tuera et épousera sa mère. Pour échapper à son destin, Laïos attache les deux pieds de son fils, les perce et  ordonne qu'il soit abandonné dans la montagne aux bêtes sauvages. Le serviteur chargé de la besogne, ému par le bébé,  le confie à des bergers du roi de Corinthe. Ce dernier, sans héritier, l'élève comme son fils et le nomme Œdipe ("celui qui a les pieds enflés", en grec) . Des années passent et  un jour un Corinthien traite Œdipe d'enfant trouvé. Celui-ci, alarmé, part demander la vérité à la Pythie de Delphes. En chemin, un vieillard monté sur un char lui commande, un peu trop impérieusement, de s'écarter de son chemin. Œdipe, qui a le sang vif, le tue. C'était bien sûr le roi Laïos, son père. Ainsi, Œdipe accomplit la prophétie sans le vouloir.

Œdipe arriva à Thèbes, qui était sous la coupe d'un monstre sanguinaire appelé le Sphinx, lion à tête de femme. La créature bloquait les routes menant à la ville, tuant et dévorant les voyageurs qui ne pouvaient résoudre l'énigme fameuse qu'elle leur proposait : " Quel est l'animal qui le matin marche sur quatre pieds, à midi sur deux et le soir sur trois ?". Œdipe répond sans hésiter que c'est l'homme, qui au matin de sa vie marche à quatre pattes, va sur ses deux jambes à l'âge adulte et s'aide d'une canne pour soutenir sa vieillesse. Le Sphinx, vexé, se suicide. Œdipe s'attira les faveurs de la ville pour avoir libéré Thèbes du Sphinx. En remerciement, les Thébains le firent roi et lui donnèrent comme épouse la veuve de Laïos, Jocaste. Pendant de nombreuses années, le couple vécut heureux, ne sachant pas qu'ils étaient en réalité mère et fils. La seconde partie de l'oracle est accomplie.

Les années passent, des enfants naissent du couple incestueux, deux garçons (Etéocle et Polynice) et deux filles, Antigone et Ismène. Les dieux, qui ont longtemps favorisé le règne d'Œdipe, s'aperçoivent soudain, dans un spectaculaire accès de mauvaise foi, que ce roi est un meurtrier. Alors la peste ravage le pays.

 Œdipe, innocemment, envoie son oncle Créon voir l'oracle  à Delphes. Il proclame, que le meurtre de Laïos doit être vengé. Œdipe prononce alors contre le meurtrier une malédiction sauvage, et consulte le devin Tirésias pour connaître le nom du coupable. Tirésias esquive, feinte, suscite même contre lui des soupçons du roi. Finalement, excédé, il conseille à Œdipe de consulter ses serviteurs. L'un d'eux, témoin du meurtre, est ce même esclave qui autrefois a "perdu" l'enfant sur le Mont Cithéron. La vérité est dévoilée, Jocaste se suicide de désespoir.  Œdipe alors,   se creve  les yeux et renonçe au trône. Il part sur les routes accompagné d'Antigone chercher un pardon. Parvenu en Attique, il est purifié de son crime par Thésée.

 

 

1946 oedipe scoute scan livre.jpg 

"Œdipe et le Sphinx (version scoute)", 1943, huile sur toile (131 x 92 cm) coll. part.  © adagp

 

 

"En fait, de parodies en pastiches, deux des mamelles de l'évolution plastique du XXe siècle, Alfred Courmes a modestement assumé un relais culturel entre les "symbolistes" de son enfance et une nouvelle génération d'artistes "post-modernistes". Il leur a transmis, non sans leur faire subir quelques adaptations, des mythes séculaires et maintenu la potentialité d'une grande peinture d'histoire." Christian Derouet, extrait de préface du catalogue de l'exposition à la galerie Jean Briance, avril-mai 1986.

 

44 Le sphinx acétylène hui194431.jpg 

 "Le Sphinx acétylène", 1944, huile sur toile (125 x 85 cm) coll. part.  © adagp

 

Vous découvrirez dans une prochaine publication toutes les variations d'Oepide et le Sphinx ainsi que la suite de l'histoire: Oedipe et sa fille Antigone, version Alfred Courmes.

 

En savoir plus: 

 

"Oedipe et le Sphinx" de 1959 a été exposé : 

- 1959, XV e Salon de Mai, du 9 au 31 mai, Paris.

- 1979, Rétrospective, musée de la peinture, du 16 mai au 20 août, Grenoble.

"Oedipe et le Sphinx" de 1959 a été publié : 

- Jean-Marc Campagne, Alfred COURMES, Prospecteur de mirages entre ciel et chair, Photographies de Robert Doisneau, Jacqueline Hyde, Marc Vaux. Eric Losfeld Editeur, 1973, Couverture et p.36.

- Vitalie Andriveau – Gilles Bernard, Alfred COURMES, Préface de Michel Onfray, le cherche midi, 2003, p.122-123.

 

"Oedipe et le Sphinx" de 1945 a été exposé : 

- 1979, Rétrospective, musée de la peinture, du 16 mai au 20 août, Grenoble.

- 1989, Rétrospective, musée de l’Hospice Saint-Roch, du 21 octobre au 17 décembre, Issoudun.

"Oedipe et le Sphinx" de 1945 a été publié : 

Vitalie Andriveau – Gilles Bernard, Alfred COURMES, Préface de Michel Onfray, le cherche midi, 2003, p.101.

 

"Oedipe et le Sphinx" (version scoute) a été exposé : 

- 1943, Salon des Indépendants, Paris.

- 2009, « Ingres et les modernes », musée Ingres,  du 3 juillet au 4 octobre, Montauban,  (Commissaire général, Dimitri Salmon). 

"Oedipe et le Sphinx" (version scoute) a été publié : 

Vitalie Andriveau – Gilles Bernard, Alfred COURMES, Préface de Michel Onfray, le cherche midi, 2003, p.95.

 

"Le Sphinx acétylène" a été exposé : 

- 1986, Exposition particulière, Galerie Jean Briance, 10 avril au 31 mai (61 toiles), Paris.

- 1989, Rétrospective, musée "La Piscine", du 29 avril au 11 juin (prolongation jusqu’au 25 juin), Roubaix.

- 1989, Rétrospective, musée Sainte-Croix, du 3 juillet au 4 septembre, Poitiers. 

- 1989, Rétrospective, Centre Georges Pompidou, du 12 septembre au 22 octobre , Paris. 

"Le Sphinx acétylène" a été publié : 

- Jean-Marc Campagne, Alfred COURMES, Prospecteur de mirages entre ciel et chair, Photographies de Robert Doisneau, Jacqueline Hyde, Marc Vaux. Eric Losfeld Editeur, 1973, p.73 et 114. 

- Vitalie Andriveau – Gilles Bernard, Alfred COURMES, Préface de Michel Onfray, le cherche midi, 2003, p.93.

 

 

  

Commentaires

J'aime ces versions rafraîchissantes entre symbolisme et surréalisme d'oedipe et le sphinx merci
Christian

Écrit par : Rousse | 09/02/2014

Mon cop Rousse m'as ouvert la porte et...Alors là ! C'est un foisonnement pictural stupéfiant, accompagné d'une maîtrise égale à un Dali, sans parler de la richesse narrative ! Vraiment coup de foudre Pierre

Écrit par : azema | 10/02/2014

Les commentaires sont fermés.