Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/11/2013

Courmes et la publicité : Précurseur? Pop avant l'heure? Publication n°7

 

 

3299891319.png

« Il y a dans notre vie actuelle des courants d'idées et de pensées qui sont livrés par lamonsavon2.jpg dubonnet.jpgpublicité "intensive" de notre époque (1936, ndlr) et qui méritent d'être intégrés par le peintre. De même que les affichistes doivent beaucoup aux peintres, de même les peintres peuvent récolter une foule de précieux renseignements en consultant ces maîtres de l'affiche moderne tels que Loupot, Paul Colin, Cassandre ou Jean Carlu. Une création comme le Dubo, Dubon, Dubonnet, une affiche comme le Monsavon, non seulement vont droit au coeur de la foule, mais agissent aussi sur l'esprit des artistes. » Propos d'Alfred Courmes recueillis par René Barotte, L'Homme libre, 1936.

« Alfred Courmes n'empruntera pas à ces " maîtres de l'affiche" mais plutôt à ce qu'il y a de plus "Art Popu" dans la publicité des rues. [...]  Vingt ans plus tard ses suggestions seront reprises par le Pop Art. » Michel Wlassikoff, Jean-Pierre Bodeux, La fabuleuse et exemplaire histoire de bébé CadumÉditions Syros-Alternatives, 1990.

 

 

CADBOITE.jpgbibendum_aphilibert_2.jpgUne des premières apparitions d'un élément publicitaire dans un tableau d'Alfred Courmes date de 1932 : "Le repos pendant la fuite en Égypte" (Tableau ci-dessous). Il s'agit du bébé Cadum dû au peintre Arsène Le Feuvre. Il sera utilisé dans plusieurs tableaux dont "L'ex-voto à saint Sébastien" qui est actuellement présenté au musée d'Orsay dans le cadre de l'exposition « Masculin / Masculin » (voir article sur ce sujet). Viendront ensuite le célèbre Bibendum des pneus Michelin et la non moins célèbre petite fille du chocolat Menier, déjà aperçue dans le tableau "45% de B.A." acheté par Coluche (voir article sur ce sujet).

 

 

 

 

32 Le repos pendant la fuite en Egypte hui1932210.jpg

"Le repos pendant la fuite en Égypte", 1932, huile sur carton, (21 x 28), coll. part. © adagp

 

Le Bibendum apparaît très vite dans des esquisses, des croquis de 1934 et 1935. Il s'agit de projets pour la "Sainte Famille". Joseph y est représenté sous les traits du bonhomme Michelin et l'Enfant Jésus sous les traits du bébé Cadum.

 

35 La vierge avec le bébé cadum et Saint-joseph min1935268.jpg34 La vierge, l'enfant e saint Joseph min1934267.jpg

Esquisses pour une "Sainte Famille", 1934-1935 .© adagp 

 

Mais il faudra attendre 1968 pour que ce personnage trouve sa place dans une oeuvre aboutie. Il sera l'ange Gabriel dans une annonciation où la Vierge est représentée par une autre icône de la publicité, la pin-up de la boisson Schweppes (Indian Tonic Water). Une ébauche de ce tableau date de 1948. Trente ans auront été nécessaires à la maturation de ce personnage...

 

 

68 La pneumatique salutation angélique hui196837.jpg

"La pneumatique salutation angélique." 1968, huile sur toile, (82 x 100), Fonds national d’art contemporain en dépôt au musée "La Piscine" à Roubaix.  © adagp

 

« Courmes pense qu'un bon rébus ne doit pas être découvert tout de suite, même à moitié. Cependant, en 1968, ce tableau était signalé au catalogue (Salon de Mai, ndlr) avec le commentaire suivant: " Le connaisseur et l’amateur voudront bien remarquer que l’ange lui balance un lis, étudié et dessiné avec un soin particulier. Merci, l’important c’est le lis. " A vrai dire, ceci n'éclaire pas grand chose en profondeur, mais cause à l'artiste un plaisir quasi littéraire. Il nomme ces textes "mes petits poèmes" et il les fignole à loisir, qu'il les transcrive ou non sur ses tableaux. » Jean-Marc Campagne, Alfred COURMES, Prospecteur de mirages entre ciel et chair, Eric Losfeld Editeur, 1973.

Ce tableau en dépôt au musée "La Piscine" à Roubaix n'est malheureusement pas présenté dans les collections publiques.

 

48 La pneumatique salutation angélique hui1948136.jpg

Étude pour une "Pneumatique salutation angélique", 1948, huile sur bois (28 x 34), coll. part.© adagp

 

« Irrespectueux avec les classiques, Courmes l'est également avec les icônes de son époque, en l’occurrence celle de la publicité... » Extrait de la préface de Michel Onfray, dans le livre de Vitalie Andriveau – Gilles Bernard, Alfred COURMES,  le cherche midi, 2003.

 

La symbolique de l'ange pneumatisé pourrait venir du grec pneumatikos, le souffle, le spirituel... Pour ceux qui veulent en  savoir plus,  lire le texte de Denys Riout *, philosophe de l'art.

Extrait: « L'image tisse des éléments hétéroclites: les ruines antiques, le pavé renaissant, une vue du très parisien canal Saint-Martin (détail), un livre blanc (l'histoire doit sans cesse être réécrite), un lys virginal (détail), Marie en Pin Up (détail), Gabriel tout droit sorti d'une plaque émaillé. »

 

 

 Un peu d'histoire:

images.jpgimages (1).jpgLe bonhomme Michelin a été créé par Marius Rossillon (1867-1946), dit O'Galop, il y a plus d'un siècle, mais n'a jamais cessé d'évoluer sous le crayon de dessinateurs successifs. Le Bibendum emprunté par Courmes est celui  d'Albert Philibert, qui est le père du Bibendum au pneu courant avec la main levée et sans cigare... (site sur le sujet: BIBimage)

 

 

En savoir plus:

 

"La pneumatique salutation angélique" a été exposée : 

 

- 1968, XXIV e Salon de Mai, du 4 au 26 mai, Paris.

- 1977, « Mythologie quotidienne », Xe Biennale de Paris, Palais de Tokyo, du 17 septembre au 1er novembre, Paris.

- 1977, Exposition particulière, Galerie Jean Briance, du 6 octobre au 12 novembre, Paris.

- 1979, « French Art », Serpentine Gallery, Londres.

- 1979, Rétrospective, musée de Peinture, du 16 mai au 20 août, Grenoble.

- 1989, Rétrospective, musée "La Piscine", du 29 avril au 11 juin (prolongation jusqu’au 25 juin), Roubaix.

- 1989, Rétrospective, musée Sainte-Croix, du 3 juillet au 4 septembre, Poitiers.

- 1989, Rétrospective, Centre Georges Pompidou, du 12 septembre au 22 octobre (interruption le 5 octobre à cause d’une grève du personnel du musée), Paris.

- 1989, Rétrospective, musée de l’Hospice Saint-Roch, du 21 octobre au 17 décembre, Issoudun.

- 2009/2010, « Voyous, voyants, voyeurs », Autour de Clovis Trouille (1889-1975), musée d’art et d’histoire Louis-Senlecq, du 28 novembre au 7 mars, L’Isle-Adam. 

 

"La pneumatique salutation angélique" a été publiée :

 

- Jean-Marc Campagne, Alfred COURMES, Prospecteur de mirages entre ciel et chair, Photographies de Robert Doisneau, Jacqueline Hyde, Marc Vaux. Eric Losfeld Editeur, 1973, p. 53. 

- Vitalie Andriveau – Gilles Bernard, Alfred COURMES, Préface de Michel Onfray, le cherche midi, 2003, p. 142-143.

 

 Denys Riout est professeur émérite d’histoire de l’art moderne et contemporain, à l'Université Paris1 Panthéon-Sorbonne. Il a notamment publié : Qu'est-ce que l'art moderne ?, Paris, Gallimard, coll. « Folio Essais », 2000, rééd. 2009 ; La Peinture monochrome. Histoire et archéologie d'un genre, édition revue et augmentée, Paris, Gallimard, coll. « Folio Essais », 2006 ; Yves Klein. L'aventure monochrome, Paris, Gallimard, coll. « Découvertes », 2006 ; Yves Klein. Manifester l'immatériel, Paris, Gallimard, coll. « Art et artistes », 2004. Il achève actuellement la rédaction d’un ouvrage consacré aux « œuvres invisibles ».

Commentaires

En latin, bibendum signifie à peu près "qui doit être bu". D'ailleurs, les premières réclames proclamaient: le pneu Bibendum avale l'obstacle...
Toute interprétation d'une oeuvre artistique est évidemment personnelle et sujette à caution, mais l'humour particulier d'Alfred Courmes nous suggère peut-être qu'il faut avaler sans discussion possible, l'Annonciation, l'Immaculée conception et la Sainte famille?

Écrit par : Michel GUILLEMAIN | 13/11/2013

Les commentaires sont fermés.